Poser le revêtement de sol dans une maison en bois

Sommaire

Cette fiche pratique fait partie d'une série sur l'aménagement intérieur d'une maison en bois en auto-construction. Retrouvez l'ensemble des étapes dans la fiche récapitulative.

Auto-construire sa maison en bois : aménager l'intérieur

Pour la construction d'une maison en bois, la réalisation d’une dalle en bois sur les fondations en parpaings est appréciée car c’est une technique sèche relativement rapide à mettre en œuvre. La dalle bois est alors constituée de panneaux OSB, très résistants, faciles à scier et à percer.

Plusieurs types de revêtement de sol peuvent être envisagés sur ces panneaux OSB : carrelage, parquet bois ou lames PVC. Un revêtement en béton ciré est aussi possible mais sa pose nécessite l'intervention d'un professionnel. 

Suivez la méthode expliquée étape par étape pour poser un revêtement de sol sur une dalle en bois

Zoom sur les revêtements de sol sur dalle bois

Plusieurs types de revêtement sont possibles sur une dalle en panneaux OSB, mais quelques précautions sont parfois nécessaires pour assurer la pérennité de l’ouvrage dans le temps.

Plancher bois

Il existe plusieurs types de parquet :

  • massif (lames formées dans une seule essence de vois) ;
  • contrecollé (une feuille de bois décorative est collée sur une lame bois) ;
  • stratifié (une feuille décorative vernie est collé sur une lame bois, PVC ou cartonnée).

La pose collée est souvent une solution privilégiée sur les panneaux OSB. C’est cette technique qui est présentée dans cette fiche.

Bon à savoir : veillez à utiliser une colle adaptée au support en panneaux OSB.

Les planchers peuvent aussi être clipsés sans collage (parquet flottant), ou bien clipsés et encollés au support.

Carrelage

La pose d’un carrelage sur panneaux OSB est possible, mais il faut veiller à certains points particuliers.

  • La mise en œuvre du carrelage se fait avec un mortier humide qui risque de gonfler le bois et de décoller le carrelage ensuite. Il faut donc protéger les panneaux de l’humidité.
  • Le plancher peut également se déformer sous le poids du carrelage, un renfort des panneaux est nécessaire. 
  • Les zones de joint entre panneaux peuvent provoquer des cassures ou des fêlures sur le carrelage. Ces zones sont à combler avant la pose.

Revêtement PVC

Un revêtement en lames PVC autocollantes peut être fixé sur un plancher en OSB.

  • La surface de la pièce ne doit pas excéder 30 m2.
  • Comme pour le carrelage, il est conseillé de protéger les panneaux OSB de l’humidité et de combler les joints.

Bon à savoir : pour limiter les risques de grincement du plancher, un feutre isolant doit être placé lors de la réalisation de la dalle bois, avant la pose des panneaux OSB. Ne placez pas un feutre sous le revêtement qui risquerait surtout de gêner sa fixation.

Préparez la pose du revêtement

Entreposez votre parquet dans la pièce de destination

  • Si vous posez un parquet en bois, stockez les paquets de lames ouverts dans la pièce de destination, au moins 2 jours avant la pose.

Bon à savoir : disposez les paquets bien à plat, pour éviter des déformations des lames de bois.

  • Pour des lames PVC, stockez-les au moins 24 h dans la pièce de destination.

Vérifiez la planéité du sol

Quel que soit le revêtement choisi, assurez-vous que la dalle bois est plane.

  • Disposez une règle de maçon sur le plancher et posez le niveau à bulle dessus.
  • Vérifiez ainsi la planéité sur toute la surface du sol.

Traitez les joints pour poser un carrelage ou du PVC

  • Poncez les joints entre les panneaux OSB et en périphérie, puis balayez la surface.

Bon à savoir : la largeur des joints doit être de 4 mm environ pour les sols carrelés. Ils peuvent être plus étroits pour les revêtements PVC (de l’ordre de 1,5 mm).

  • Rebouchez tous les joints avec un mastic élastomère, sans oublier le pourtour.
  • Dépoussiérez à nouveau le sol méticuleusement.
  • Appliquez un primaire d'accrochage sur toute la surface et laissez sécher.

Bon à savoir : respectez les consignes d’application du primaire (au rouleau ou à la raclette) et le temps de séchage préconisé par le fabricant.

  • Pour un carrelage, recouvrez les joints avec une bande de treillis de verre de 20 cm de large. Puis marouflez le treillis de verre avec du mortier-colle.
  • Si besoin, effectuez un ragréage souple avec un produit spécifique destiné aux supports sensibles à la déformation, et laissez sécher.

Cas 1 : posez le parquet collé sur panneaux OSB

  • Encollez une partie de la surface (environ 1 m2).
  • Placez une première lame de parquet.

Bon à savoir : pour les lames le long du mur, laissez un espace de 10 mm afin de créer un joint de dilatation.

  • Placez une seconde lame en l’emboîtant à la première.
  • Continuez ainsi sur toute la surface.

Cas 2 : posez le carrelage sur panneaux OSB

  • Encollez le sol avec de la colle à carrelage.
  • Posez les carreaux en laissant un joint de quelques millimètres entre chaque carreau.

Bon à savoir : aménagez également un joint périphérique de 5 mm le long du mur.

  • Laissez sécher.
  • Remplissez le joint périphérique avec du mastic élastomère.
  • Effectuez le jointoiement avec du mortier pour combler les joints entre les carreaux.
Consulter la fiche pratique

Cas 3 : posez des lames PVC sur panneaux OSB

  • Tracez sur le sol une ligne parallèle à l'un des murs.
  • Retirez le film de protection de la première lame et positionnez-la le long de la ligne tracée au sol.

Bon à savoir : faites attention au sens de pose des lames, généralement prévu par le fabricant.

  • Posez les autres lames à la suite sans laisser d'espace entre elles.

Bon à savoir : repérez les découpes des lames posées le long du mur et coupez-les au cutter avant d’enlever le film protecteur.

  • Laissez un joint de dilatation de 1,5 mm sur tout le pourtour.

Ces pros peuvent vous aider